ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credit / Pret > Pret immobilier > Actualités crédit immobilier > Financement immo : Investir et rester locataire, le bon calcul ?

Financement immo : Investir et rester locataire, le bon calcul ?

investir et rester locataire

Les taux bas du crédit immobilier incitent les locataires à devenir propriétaire de leur résidence principale, mais il existe un autre cas de figure, moins évident en apparence : les locataires qui misent sur l’investissement locatif… tout en restant locataires.

 Une capacité d’emprunt au plus haut

Un taux de prêt immobilier à 1,17% en moyenne d’après les derniers chiffres publiés par l’Observatoire Crédit Logement/CSA. À ce niveau, l’argent emprunté ne coûte presque rien ! Un crédit immobilier de 100 000€ sur 20 ans à 1,10% affiche un coût de 11 360€ hors assurance d’après une simulation Empruntis. Six ans en arrière en 2013, un emprunt du même montant sur la même durée s’affichait à 3% et se chiffrait à 33 200€. À enveloppe constante, l’emprunteur d’aujourd’hui a gagné 20 000€ en capacité d’emprunt ! Les particuliers l’ont bien compris, ils sont nombreux à avoir saisi l’occasion de devenir propriétaire – plus d’un million de transactions immobilières en année glissante à fin juillet dernier d’après les Notaires de France.

 Concilier liberté et performances

Lorsqu’on est locataire, on peut tout naturellement souhaiter acheter sa résidence principale – c’est le cas de 71% des Français d’après une récente étude Harris Interactive. Mais rester locataire et réaliser un investissement locatif est également une option : c’est le compromis entre une volonté ou une contrainte à titre personnel et un objectif de placement financier performant. Être propriétaire de sa résidence principale n’est en effet pas une fin en soi, on peut y préférer la liberté que procure le statut de locataire. Plus grande mobilité – notamment pour les professions dont les missions nécessitent de pouvoir changer régulièrement de région –, plus grande liberté dans le choix du quartier et du bien aussi, notamment dans les grandes agglomérations où les prix pratiqués sont trop élevés. Dans ce cas-là, on peut renoncer à titre personnel au statut de propriétaire de son logement, mais vouloir profiter de la conjoncture de meilleur taux historique du crédit immobilier pour se constituer un patrimoine.

 Un produit d’épargne attractif

L’investissement locatif va en effet permettre de réaliser une belle culbute, entre des sommes empruntées à 1% environ et des taux de rendement qui vont dépasser 3% et parfois atteindre 10% dans certaines villes moyennes. L’investissement dans la pierre est en effet le seul placement qui peut être réalisé à crédit. Et en comparaison aux placements financiers classiques (assurance-vie, livret A), ses performances sont bien plus attractives comme le rappelle la hausse constante des prix de l’immobilier (+9,8% en France sur les dix dernières années d’après MeilleursAgents). Seules contraintes pour le locataire investir : que les recettes locatives couvrent les frais d’emprunt de manière à conserver un taux d’endettement acceptable – dans la mesure où il doit également payer son loyer –, et assumer les coûts inhérents à l’investissement locatif (fiscalité locale, assurance, entretien, gestion locative, etc.). Ne reste qu'à utiliser une calculatrice de capacité d'emprunt en ligne !

Posté le 11 Octobre 2019 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Achat immobilier : le paradoxe [..]

Immobilier : le million de [..]

Taux immobilier actuel
0,66
Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt Calcul prêt à taux zéro Calcul frais de notaire
Simulation prêt immobilier

- Publicité -

Comparaison des offres de crédit immobilier
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.