Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Où financer son bien : pour le baromètre Qualitel, le bonheur est dans le pré !

achat de logement : ville vs campagne

La ville contre la campagne, le retour ! Le baromètre Qualitel 2019 réalisé par Ipsos rejoue la rivalité préférée des Français. Sans surprise, les citadins bénéficient d’un environnement plus dynamique… mais les ruraux profitent d’une qualité d’habitat supérieure, qui se traduit par un grand attachement à leur logement.

 Les atouts d’un logement en ville

Vivre à la campagne ? Nombreux sont les urbains à ne pas pouvoir envisager cette possibilité. Ils invoquent d’abord les opportunités professionnelles des grandes agglomérations, et argumentent avec un cadre de vie plus riche. Dans le baromètre Qualitel 2019 publié par Ipsos ce mois-ci, seuls 14% habitants des métropoles et 11% des résidents de la région parisienne pointent des difficultés d’accès aux transports en commun, contre 55% en zones rurales et 33% dans les villes moyennes. Même constat pour l’offre de commerces et de services, qui incommode 37% des ruraux et seulement un urbain sur dix. La connexion internet est également un problème pour 42% des résidents de communes rurales contre moins d’un urbain sur quatre.

 Des biens plus confortables en zones rurales

Mais tout n’est pas rose dans les grandes villes. Les nuisances sonores y sont logiquement supérieures, qu’elles proviennent de la rue ou des voisins (un Parisien sur trois s’en plaint !). Mais c’est aussi et surtout le bien en lui-même qui apporte moins de satisfaction. Le Qualiscore, qui mesure ce point à partir de plusieurs critères (confort thermique, installations sanitaires, qualité des matériaux, isolation acoustique, aération), se dégrade à mesure que l’emplacement est dense en population : 7/10 dans les communes rurales, 6,9/10 dans les villes moyennes, 6,7/10 dans les métropoles et 6,4/10 en région parisienne ! L’attachement au logement est plus fort à la campagne (85%) que dans les grandes villes (66%). Et 38% des ruraux ne changeraient de logement pour rien au monde, contre 22% seulement des Parisiens.

 Des prix attractifs à la campagne

Mais alors pourquoi un tel décalage ? Des surfaces plus importantes dans les zones rurales, un taux de propriétaires plus élevé et davantage de travaux de rénovation énergétique effectués. Une raison simple explique cela : acheter un logement à la campagne coûte bien moins cher que dans les grandes villes. Les prix y augmentent beaucoup moins vite et demeurent plus accessibles. Avec un crédit immobilier de 150 000 €, on peut s’offrir une maison de 125 m² à Gannat près de Vichy, contre un 2 pièces de 50 m² à Rennes. Pour s’offrir un bien de la surface moyenne enregistrée dans les zones rurales (135 m²), il faut contracter un prêt immobilier de 420 000€ à Toulouse, plus de 600 000 € à Lyon et au-delà de 1,36 million d’euros à Paris ! En fonction de sa capacité d'emprunt, le type de logement que l'on peut s'offrir n'est donc pas du tout le même. Restent en faveur de l'emprunteur les taux de prêt immobilier, à des niveaux historiques et qui permettent de compenser un peu les niveaux des prix de l'immobilier.

Posté le 24 Octobre 2019 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Taux immobilier actuel

1,10% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités