ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credits > Pret immobilier > Actualités crédit immobilier > Prêt immobilier : un marché dynamique, selon la Banque de France

Prêt immobilier : un marché dynamique, selon la Banque de France

« La croissance des crédits aux particuliers reste forte », c'est en ces termes concis que la Banque de France résume dans sa dernière étude l'évolution du marché en juillet 2017. Le Guide du crédit revient point par point sur les chiffres publiés par l'institution monétaire. 

Les crédits habitat représentent la majeure partie des prêts

Commençons par les statistiques dans leur globalité. Tous types de prêt confondus (immobilier et à la consommation), les crédits aux particuliers ont progressé en juillet de 6.2%, un taux qui reste stable par rapport à juin dernier (+5.9% en mai). En termes d'encours, le marché pèse la bagatelle de 1 135 milliards d'euros

Dans le détail, l'encours des crédits est largement dominé par les prêts habitat (933 milliards), soit une croissance de 6%. Les crédits à la consommation progressent un peu plus vite : +6.2%. Mais en termes d'encours, on reste très loin des valeurs du crédit habitat (166 milliards d'euros). 

L'encours des prêts immobiliers augmente mais la production, elle, diminue

Paradoxe. Alors que l'encours des prêts habitat augmente, la production, elle, diminue. Celle-ci s'établit en juillet à 19,1 milliards d'euros, loin des 33,5 milliards enregistrés en février.

Cette baisse est à mettre en parallèle avec la chute des renégociations de crédit, appelées également rachat de prêt immobilier. Pour mémoire, cette opération représentait un peu plus de 60% de la production de nouveaux crédits habitat. Sept mois plus tard, la part des renégociations a dégringolé à 27%.

Des taux immobiliers en quasi-stagnation

Comment expliquer la baisse des renégociations ? Premièrement, les dossiers potentiellement renégociables ne sont pas illimités. Après le « rush » des derniers mois, le volume de prêts immobiliers susceptibles d'être rachetés ou renégociés allait forcément reculer. Un point important : les taux immobiliers restent malgré tout historiquement bas. Autrement dit, les ménages éligibles qui n'ont pas encore renégocié leur crédit peuvent toujours le faire.

Une autre raison explique la baisse des renégociations : les taux d'intérêt fixes qui sont repartis à la hausse. Après un début d'année en trombe, les taux moyens augmentent toutefois très peu depuis dernières semaines, voire restent stables. Le taux immobilier moyen est ainsi passé de 1.61% en juin à 1.62% en juillet. Des chiffres proches de nos baromètres de taux immobiliers.

Posté le 04 Septembre 2017 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Taux immobilier : une rentrée [..]

Immobilier neuf : le marché [..]

Taux immobilier actuel
0,77
Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt Calcul prêt à taux zéro Calcul frais de notaire
Simulation prêt immobilier

- Publicité -

Comparaison des offres de crédit immobilier
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.