Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Assurance emprunteur : Comment faire face à une perte d'emploi

Img - Changer-assurance.jpg

Parmi les aléas de la vie, la perte d’un emploi constitue un bouleversement majeur. Outre l’incertitude liée à cette nouvelle situation, il faut pouvoir assumer ses dépenses quotidiennes. Et rembourser ses crédits en cours ! Il existe des solutions en amont pour remplir ses obligations grâce à l'assurance perte d’emploi de l'assurance prêt immobilier.

Souscrire la garantie perte d’emploi de l'assurance emprunteur

Au moment de souscrire un crédit consommation ou un prêt immobilier, il arrive souvent qu’on laisse de côté, en choisissant ses couvertures d'assurance emprunteur, la garantie perte d’emploi, à cause de son coût d’une part et par le fait de ne pas se sentir concerné d’autre part. Mais nul ne peut malheureusement prédire son avenir et "tout crédit doit être remboursé". Son coût peut certes constituer un frein, mais l'assurance a ses avantages.

En ce qui concerne le coût de cette assurance perte d’emploi, il varie selon les contrats et les établissements financiers, mais il est calculé en fonction du capital emprunté ou des mensualités. La norme prévoit un montant annuel entre 0,1 % et 0,6 % du prêt immobilier, soit entre 100 € et 600 €/an pour un prêt de 100 000 €. Un surcoût compensé par la garantie offerte : en cas de perte d’emploi, l’assurance prêt immobilier palie la baisse de revenus par une prise en charge partielle des mensualités, entre 30% et 80%. Les contrats stipulent la durée maximale d’indemnisation sur l’intégralité du crédit.

 Les conditions d’obtention de l'assurance perte d’emploi

La garantie perte d'emploi de l'assurance prêt immobilier offre une protection financière au moment opportun. Toutefois, elle n’est pas destinée à tous. Pour pouvoir y souscrire, il faut montrer patte blanche et remplir certains critères variables selon les contrats :

  • être en CDI depuis au moins 6 ou 12 mois ;
  • ne pas être artisans ou commerçants, ne pas exercer une profession libérale ;
  • avoir moins de 50, 55 ou 60 ans ;
  • ne pas être sous le joug d’un préavis de licenciement ou de démission ;
  • ne pas être en pré-retraite.

Enfin, une fois la clause acceptée et contractée, pour bénéficier de la garantie, il faut satisfaire à une nouvelle condition majeure : que la perte d’emploi soit involontaire ! Pas d’indemnisation en cas de démission, faute grave, maladie, etc.
Le meilleur moyen pour trouver les garanties qui conviennent le mieux à votre situation, et au meilleur prix est d'effectuer une comparaison d'assurance prêt immobilier, par exemple avec Empruntis.

Posté le 04 Avril 2018 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Taux immobilier actuel

1,10% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités