Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Acheter un bien
Renégocier mon crédit
Construire

Rénovation : le gouvernement réduit les aides à la rénovation des logements

Du changement pour les aides à la rénovation thermique des logements

Les pouvoirs publics ont de nouveau décidé de baisser les primes versées aux foyers dans le cadre des certificats d’économie d’énergie (CEE). Alors que de premières diminutions des primes sont intervenues en mai 2021 et que de nouvelles baisses seront entamées en janvier 2022 pour les ménages modestes, l’exécutif vient de statuer sur plusieurs arrêtés actant de nouvelles baisses pour l’année à venir.

 

La fin des primes de bonification

La suppression des bonifications accordées aux ménages les plus modestes diminue de près de moitié les primes certificats d’économie d’énergie (CEE) à compter du 1er janvier 2022. Cette décision vise à améliorer l’efficacité des CEE.

Ces primes qui avaient pour objectif de multiplier les chantiers chez les particuliers ont, dans le même temps, créé un effet d’aubaine encourageant les offres de travaux à un euro, mais aussi beaucoup de propositions frauduleuses.

Le but de cette suppression est de remettre de l’ordre sur le marché des CEE pour focaliser les aides étatiques sur les travaux qui génèrent de vraies économies d’énergie. D’autre part, le gouvernement a pour volonté d’inciter les foyers à faire des bouquets de travaux plutôt que de simples gestes.

Baisse des forfaits pour les travaux d’isolation

Dans le détail, la baisse se manifeste pour les travaux suivants :

  • Isolation des murs : -33% en moyenne pour les logements chauffés à l’électricité et -58% pour les logements chauffés au combustible ;
  • Isolation des planchers bas : -32% en moyenne ;
  • Isolation des toitures-terrasses : -26% en moyenne ;
  • Isolation d’un réseau hydraulique de chauffage ou d’eau chaude sanitaire : -21% en moyenne.

Prochainement, les primes moyennes ne s’élèveront plus qu’à : 

  • 6,93 euros par mètre carré de mur isolé,
  • 4,73 euros par mètre carré de plancher,
  • 5,26 euros par mètre carré pour les toitures-terrasses
  • 24,77 euros par mètre linéaire, concernant le calorifugeage*. 

De fait, le reste à charge des foyers qui lanceront des travaux en 2022 est plus important. D’autant plus dans le contexte d'augmentation des prix de l’électricité, du gaz et du fioul. Une chute du nombre de chantiers est attendue pour la première moitié de l’année 2022.

Une nouvelle version de MaprimeRénov’ vient d’être créée par le gouvernement pour aider les foyers les plus modestes à entreprendre des rénovations énergétiques complètes. Toutefois, cette nouvelle déclinaison ne sera cumulable avec les primes CEE qu’à compter du 1er juillet 2022.

Les nouvelles dispositions concernant l'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) sont attendues courant janvier 2022. Pour rappel l’Éco-PTZ permet de financer des travaux de rénovation énergétique des habitations. Son montant maximal est compris entre 7 000 € et 30 000 € selon les travaux financés. Il peut être accordé sous conditions à un propriétaire bailleur ou occupant et à un syndicat de copropriétaires jusqu'au 31 décembre 2021. 

* Calcul basé sur la zone climatique du logement et sur le type d’énergie utilisée pour le chauffer.

Posté le 14 Janvier 2022 © Guide du crédit

🎉 Profitez de notre expertise au meilleur taux !

Taux immobilier actuel

1,48% sur 20 ans

Taux fixe régionaux hors assurance et selon profil

Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier

Nos dernières actualités