Crédit consommation : obtenez le meilleur taux

J'effectue des travaux d'économie d'énergie

Hormis l'enjeu environnemental, les travaux d'économie d'énergie vous permettent d'alléger vos charges. Cependant, ces travaux ont un coût. Et pour les réaliser, il est nécessaire de connaître toutes les possibilités de financement afin d'en distinguer la meilleure. Le Guide du crédit vous aide à faire votre choix !

Quels travaux permettent quelles économies d'énergie ?

Avant de choisir votre financement, il est nécessaire de cibler les travaux d'économie d'énergie que vous désirez effectuer dans votre logement. En voici quelques-uns :

  • Installer un chauffage économe dans votre logement :
  • Pour un maximum d'économie d'énergie, optez pour un chauffage moderne équipé d'un thermostat permettant ainsi de réguler la température au cours de la journée et réduire ainsi votre consommation. Plusieurs types de chauffage existent dans le marché. Voici une liste des possibilités les plus intéressantes. À vous de vérifier si l'un des éléments que vous aurez choisi peut être installé chez vous.

    • Si vous souhaitez installer une cheminée, préférez celles à foyer fermé car elles conservent l'air chaud jusqu'à 7 fois plus longtemps.
    • Les poêles à bois sont également une solution intéressante car elles permettent à la fois de réaliser des économies d'énergie. En effet, la quantité de Co2 émise est minime et le coût d'un kWh produit par le bois ne coûte que 0,026 € contre 0,051 € par le gaz naturel.
    • Les radiateurs à chaleur douce fonctionnent à l'eau chaude et à une température de 60°C pour réchauffer votre logement.
    • Si vous préférez les chaudières choisissez celles à condensation individuelle car plus économes que les chaudières standard. Vous gagnerez ainsi jusqu'à 20% d'économie sur votre facture.
    • Le chauffe-eau thermodynamique se nourrit de l'énergie présente dans l'air (calories) afin de chauffer un liquide qui restitue la chaleur au ballon. Vous obtenez ainsi de l'eau chaude à moindre coût.
  • Améliorer l'isolation thermique de votre logement :
    • L'isolation externe concerne les toitures, les terrasses, les murs, les portes et les fenêtres donnant sur l'extérieur. Il est important de vérifier l'étanchéité de ces éléments afin de diminuer les risques de déperdition énergétique grâce à une bonne isolation. L'air chaud reste emprisonné dans votre logement, vous réduisez ainsi votre consommation énergétique en chauffage.
    • L'isolation interne : afin d'éviter le développement de l'humidité, il est important de vérifier que les murs et les planchers soient bien étanches.
  • Produire des énergies renouvelables :
    • Les pompes à chaleur ont pour rôle de capter une énergie (calorie ou chaleur) qu'elles restituent dans l'élément (eau ou air) à faire chauffer.
    • Les panneaux solaires thermiques, installés sur la toiture, captent les rayons solaires pour alimenter des équipements distribuant de l'air ou de l'eau chaude. Ils ont la capacité de répondre à 50% des besoins d'un foyer en chauffage et eau chaude sanitaire.
    • Les systèmes solaires photovoltaïques, lorsqu'ils sont installés sur le toit, permettent de capter l'énergie solaire qu'ils transforment en électricité. Vous avez la possibilité de la consommer ou de la revendre à EDF.
    • Dans le même ordre d'idée, vous pouvez installer une éolienne pour produire de l'électricité que vous pouvez consommer ou revendre. Le système est simple : les pales entraînées par le vent vont transformer les mouvements en énergie électrique. Cependant, les éoliennes ont un coût non négligeable (compter entre 10 à 30 000 € pour une éolienne domestique. À titre informatif une grande éolienne coûte plus de 500 000 €.
  • Assurer une bonne ventilation :
    • La ventilation naturelle hygroréglable extrait l'air intérieur sans consommer d'énergie et régule ainsi la température de votre foyer lorsque celui-ci est susceptible de refroidir à cause du climat.
    • La ventilation mécanique contrôlée (VMC) simple flux peut être soit auto réglable soit hygroréglable. L'économie d'énergie est rendue possible grâce à la régulation de l'air apporté au logement. La deuxième est plus performante car elle s'adapte à la quantité d'humidité présente dans une pièce afin de l'assainir.
    • La VMC double flux extrait l'air humide présent dans les pièces de votre logement et le remplace par l'air extérieur neuf. Le but est de faire des économies d'énergie en évitant les pertes thermiques.
  • Réguler la température du logement :
    • Le robinet thermostatique permet de réguler la température de chaque pièce en augmentant ou en baissant le débit d'eau passant dans les radiateurs.
    • La régulation par sonde de température extérieure est un procédé qui vise réguler à la température des pièces en fonction de celle prélevée à l'extérieur. L'autonomie dont fait preuve cet équipement permet d'anticiper les variations de température.
    • Les programmateurs d'intermittence sont des équipements permettant, comme son nom l'indique, de programmer le fonctionnement du chauffage. La température est contrôlée en votre absence selon les indications que vous aurez fournies.

Comment financer mes travaux d'économie d'énergie ?

Besoin d'un financement ? Obtenez votre réponse personnalisée

à partir de 0,50% sur 12 mois
Comparateur de crédit conso

Il existe deux solutions permettant de financer vos travaux d'économies d'énergie : les aides et financement spécifiques ainsi que les aides et financements non spécifiques. Si vous ne savez pas quel financement est adapté à vos travaux, n'hésitez pas à faire appel au Guide du crédit en remplissant notre formulaire crédit travaux.

Les aides et financements spécifiques aux travaux d'économie d'énergie

 Nature du financementConditions d'éligibilitéType de logement finançableMontant du financement
Crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE)
30% du coût TTC des équipements sont déduits de votre base imposable.
Les travaux doivent être menés par une entreprise certifiée RGE (reconnu garant de l'environnement).
Résidence principale et avoir été achevée depuis plus de 2 ans.
8 000 € maximum par personne, 16 000 € pour un couple et 400 € pour chaque personne en plus.
Eco-PTZ
L'Eco-PTZ est un prêt à taux 0%. Il est remboursable en 10 voire 15 ans dans certains cas.
Aucune condition de ressources exigée.

Les travaux doivent améliorer les performances énergétiques du logement.
Le logement doit être votre résidence principale et avoir été construit avant 1990.
30 000 € maximum.
Prêt éco-travaux
Prêt bancaire dont le taux fixe de 4,53%.
Le remboursement peut s'étaler sur 48 et jusqu'à 120 mois.
Aucune condition de ressources exigée.
Les travaux doivent améliorer les performances énergétiques du logement.
Résidence principale, secondaire ou locative et doit être achevée depuis plus de 2 ans.
Entre 5 000€ et 75 000 €.

Les aides et financements non spécifiques aux travaux d'économie d'énergie

 Nature du financementConditions d'éligibilitéType de logement finançableMontant du financement
Prêt à l'accession sociale (PAS)
Le remboursement du prêt peut s'étaler de 5 à 35 ans.

Les taux varient en fonction des établissements ainsi que des durées de prêt.
Vous devez répondre à des conditions de ressources selon la zone où se situe votre logement.
Résidence principale (neuve ou ancienne).
Un minimum de 4 000 € vous est attribué pour effectuer vos travaux.
Prêt conventionné (PC)
Le remboursement du prêt peut s'étaler de 5 à 35 ans.

Les taux varient en fonction des établissements ainsi que des durées de prêt.
Aucune condition n'est exigée.
Résidence principale (neuve ou ancienne).
Le prêt peut financer la totalité des frais engagés pour les travaux. Son montant dépend des établissements.
Aides de l'Agence nationale de l'habitat (ANAH)
Subvention accordée sous conditions au terme des travaux. Possibilité d'en bénéficier avant si vous en faites la demande.
Vous devez être :
  • soit propriétaire occupant
  • soit propriétaire bailleur
  • soit copropriétaire.
Vous devez également répondre à des conditions de revenus.
Résidence principale dont la construction a été achevée il y a plus de 15 ans.
25 à 50 % du coût de l'opération est financé.
Prêt épargne logement (PEL)
La durée de remboursement du prêt peut s'étaler de 2 à 15 ans.

Les taux varient en fonction de la date à laquelle vous avez souscrit votre plan d'épargne (PEL).
Vous devez détenir un PEL ou un CEL depuis 4 ans.
Aucune condition de revenus n'est exigée.
Logement destiné à être votre résidence principale.
Le montant empruntable peut aller jusqu'à 92 000 €.
Prêt travaux
La durée de prêt varie entre 3 à 84 mois.
Le taux, lui, est défini par les banques.
Vos travaux doivent être justifiés par des devis ou factures.
Tout type de logement peut bénéficier de ce financement.
Entre 200 et 75 000 €.
Prêt personnel
La durée de prêt varie entre 3 à 84 mois.
Le taux, lui, est défini par les banques.
Aucune justification n'est exigée.
Tout type de logement peut bénéficier de ce financement.
Entre 200 et 75 000 €.

Propriétaires ou locataires, qui doit payer les travaux ?

La question est simple pour les propriétaires occupant leur logement. Mais pour les propriétaires-bailleurs, sachez que grâce à un décret adopté en 2009, vous pouvez partager le coût des opérations avec votre locataire. La loi estime que comme ces travaux permettront à ce dernier de faire des économies sur sa facture énergétique, il doit vous verser une participation.

🎉 Trouvez votre prêt conso au meilleur taux !

Le meilleur taux crédit conso actuel

0,50% sur 12 mois

Pour un prêt personnel d'un montant de 15 000 €, hors assurance.

Comparer les crédits conso
Capacité d'achat conso Capacité d'achat conso
Simulation prêt personnel Simulation prêt personnel
Calcul TAEG Calcul TAEG
  • Simulation crédit conso

J'effectue des travaux d'économie d'énergie