ouvrir le menu principal Guide du Crédit
fermer
Actualités du crédit
Credits > Pret immobilier > Actualités crédit immobilier > Immo : la crise sanitaire redistribue les cartes du marché immobilier

Immo : la crise sanitaire redistribue les cartes du marché immobilier

nouveaux critères immobiliers

La crise sanitaire joue un rôle d’accélérateur des envies si l’on en croit la dernière note de conjoncture des Notaires de France. Confort de vie et logement « au vert » sont les critères qui poussent les ménages Français à préférer la province et notamment les territoires périphériques et les villes moyennes. Cet exode est par ailleurs favorisé par les taux bas du crédit immobilier.

 

Les Parisiens migrent à la campagne

Quel Parisien n’a jamais désiré davantage de verdure ? La crise sanitaire et les confinements successifs auront eu l’avantage de concrétiser cette envie. C’est le constat tiré de la note de conjoncture des Notaires de France de janvier 2021 : les urbains se déplacent vers la grande couronne parisienne et même en direction de la Normandie, de la Perche et de la Bourgogne.

Et pour cause, la mise en place du télétravail laisse davantage de possibilités aux acheteurs. Ces derniers jonglent désormais entre deux lieux de résidence, l’un à proximité de leur emploi et l’autre plus « au vert ». C’est le marché immobilier parisien qui subit de plein fouet cette évolution avec une baisse de -18% de son volume de transactions entre novembre 2019 et 2020.

Autre conséquence, les biens parisiens perdent de la valeur : entre 2019 et 2020, les prix à Paris ont moins progressé que sur toute l’Île-de-France, avec une hausse de +6.9 % seulement. Un phénomène observé pour la dernière fois en 2013. 

Gare à la pénurie de l’offre de logements neufs

Soucieuses d’offrir ce cadre de vie paisible recherché par les investisseurs immobiliers, certaines métropoles revoient elles aussi leurs comportements immobiliers. C’est le cas de Grenoble, Poitiers, Besançon, Strasbourg et même Bordeaux et Marseille, qui ralentissent la construction de logements neufs tels qu’ils existent aujourd’hui. Des tensions immobilières pourraient émerger dans ces villes à l’avenir : une baisse de l’offre s’accompagnant toujours d’une hausse des prix. 

La demande de crédits immobiliers reste importante

Autre surprise de la crise sanitaire : en dépit des confinements, le crédit immobilier n’a pas vu ses taux s’envoler. La production a même affiché un taux de croissance de +5,5 % en octobre 2020. Les Notaires de France affirment que cette tendance devrait se poursuivre en 2021, du fait notamment du niveau très bas des taux immobiliers et aussi des dernières recommandations du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF). Cette instance a en effet permis aux banques de prêter plus longtemps aux emprunteurs (27 ans maximum avec 2 ans de différé), avec un taux d’endettement lui aussi revu à la hausse (35%). Des mesures qui favorisent une partie des primo-accédants écartés en 2020.

Posté le 19 Février 2021 © Guide du crédit

Retour au sommaire des actualités

Facebook Twitter Envoyer par mail

Nous avons sélectionné pour vous les dernières actualités du marché :

Immobilier : les tendances [..]

Immo : près d'un Français sur [..]

Taux immobilier actuel
0,72
Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt Calcul prêt à taux zéro Calcul frais de notaire
Simulation prêt immobilier
Comparaison des offres de crédit immobilier
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.