Crédit immobilier : obtenez le meilleur taux

Taux immobilier février 2021 par région

Meilleur taux immobilier
0,58 %
Sur 15 ans
0,72 %
Sur 20 ans
0,91 %
Sur 25 ans
Quel taux pour votre projet ?
  7 ans 10 ans 15 ans 20 ans 25 ans
Tendance
Taux min 0,30 % 0,40 % 0,58 % 0,72 % 0,91 %
Taux moyen 0,65 % 0,75 % 0,95 % 1,10 % 1,35 %
Taux max 1,81 % 1,84 % 2,05 % 2,26 % 2,56 %

Taux fixes hors assurance relevé le 18/02/2021, comparés par rapport au 05/02/2021

🎉 Quel taux pour mon projet ?

Analyse faite au 18-02-2021

Taux de prêt immobilier : des valeurs au plus bas historique

La météo des taux semble favorable aux emprunteurs. Si les valeurs ne baissent pas elles stagnent pour la plupart en ce mois de février. Ainsi, les barèmes bancaires révèlent que sur les 35 taux moyens (toutes durées et régions confondues), 22 restent fixes. 11 taux moyens baissent pour la plupart de 5 centimes. Seuls 2 taux du marché augmentent de 5 centimes. En ce qui concerne les taux mini, c’est-à-dire ceux réservés aux meilleurs profils, 28 taux stagnent par rapport au mois dernier. Les seuls mouvements constatés sont : 2 qui baissent et 5 qui augmentent légèrement.

Il est possible aujourd’hui d’emprunter sur 20 ans à partir de 0,72%. En moyenne, un crédit immobilier de même durée est souscrit entre 1,05% et 1,15%. Ce qui représente un coût total du crédit qui varie entre 21 821€ et 23 976€ pour un emprunt de 200 000€.

Zoom sur les taux en région

Pour comprendre l’évolution des taux de crédit immobilier, nous avons analysé les barèmes des banques région par région. Voici ce que l’on observe :

  • 28 meilleurs taux stagnent, soit 80% des taux mini qui restent fixes ;
  • 7 taux mini augmentent, soit 20% qui gagnent entre 2 et 23 centimes.

Du côté des taux moyens, voici les évolutions :

  • 11 taux moyens baissent, soit 31% des taux du marché qui diminuent.
  • 22 taux du marché restent stables, soit 60% des taux moyens qui restent fixes par rapport au mois dernier ;
  • 2 taux immobiliers moyens augmentent, soit une hausse d’environ 9% des taux du marché en comparaison avec janvier dernier.

Vous l’aurez remarqué, les taux de crédit immobilier étaient déjà très intéressants le mois dernier et le restent ce mois-ci dans toutes les régions de France. Très peu de taux moyens ont augmenté, ce qui prouve le souhait des banques d’attirer de nouveaux clients en leur proposant un financement à des taux historiquement bas. Pour dénicher la meilleure offre d’emprunt, il est conseillé de faire appel à un courtier en crédit immobilier. Celui-ci met en concurrence les établissements bancaires pour vous dénicher la meilleure offre de prêt.

Zoom sur l'évolution des taux de prêt immobilier

Observons de plus près l’évolution des taux de crédit immobilier durée par durée depuis le mois dernier :

Du côté des meilleurs taux :

  • Sur 7 ans : tous les taux stagnent sauf en région Est. En effet, tous les taux mini s’établissent à 0,30% exceptée la région Est qui voit son taux augmenter pour s’aligner aux autres régions ;
  • Sur 10 ans : même constat, tous les taux mini restent fixes à 0,40% exceptée la région Est qui enregistre une hausse de 7 centimes pour s’aligner sur les autres régions;
  • Sur 15 ans : 7 meilleurs taux restent stables et 2 augmentent. Les hausses varient entre 2 et 10 centimes et concernent respectivement les régions Nord et Est ;
  • Sur 20 ans : 7 meilleurs taux restent inchangés et 2 augmentent. Les augmentations concernent les régions Nord et Est et les hausses varient entre 5 et 13 centimes ;
  • Sur 25 ans : 6 taux mini restent stables et un meilleur taux augmente. La hausse concerne la région Est qui affiche une hausse de 23 centimes pour s’établir à 0,91%, et s’aligner ainsi sur le reste des régions.

En ce qui concerne les taux immobiliers moyens :

  • Sur 7 ans : 4 taux du marché stagnent et 3 baissent. Les baisses sont de l’ordre de 5 centimes et touchent les régions Nord, Méditerranée et Sud-Ouest ;
  • Sur 10 ans : 6 taux moyens stagnent, 1 taux du marché baisse. Les stagnations touchent les régions Nord, Ile-de-France, Ouest, Sud-Ouest, Est et Méditerranée. La baisse de 5 centimes concerne la région Rhône-Alpes où le taux moyen sur 10 ans passe de 0,70% à 0,65% ;
  • Sur 15 ans : 6 taux immo moyens restent fixes et 1 baisse. Les régions qui voient leur taux moyen inchangé sont les régions : Nord, Ile-de-France, Ouest, Sud-Ouest, Est et Méditerranée. Seule la région Rhône-Alpes connaît une chute de 6 centimes ;
  • Sur 20 ans 4 taux stagnent, 2 augmentent et 1 baisse. C’est la région Nord qui connaît une baisse de 5 centimes. Les hausses concernent les régions Est et Rhône-Alpes. Toutes les autres régions ne constatent aucun mouvement depuis le mois dernier ;
  • Sur 25 ans 5 taux du marché baissent et 2 qui stagnent. En effet, les taux du marché des régions Nord, Ile-de-France, Ouest, Méditerranée et Sud-Ouest. Les régions Est et Rhône-Alpes n’observent aucun mouvement.

Notre analyse des taux d'emprunt en février

Cette période de l’année est cruciale et les banques l’ont bien compris. C’est là que les Français s’impliquent le plus dans leur projet d’acquisition. Ils commencent par visiter des biens immobiliers, recherchent en parallèle leur financement pour pouvoir ensuite déménager durant l’été, avant la rentrée. C’est ce qui explique la concurrence vive entre les banques. Les établissements prêteurs s’observent et réajustent leurs taux pour rester en lice.

Les assouplissements du Haut Conseil de stabilité financière sont eux aussi favorables aux emprunteurs. Fin janvier, l’autorité régulatrice avait précisé les nouvelles mesures qui deviendront obligatoires à l’été 2021. Ainsi, le taux d’endettement passe de 33 à 35% mais doit comprendre l’assurance de prêt. La maturité maximale du crédit ne doit pas dépasser 25 ans, voire 27 en cas d’achat dans le neuf ou ancien avec travaux (à hauteur de 25% du coût total de l’opération). Et pour finir, le taux de dérogation à ces mesures passe de 15 à 20% par trimestre, avec pour indication : « Au moins 80 % de la flexibilité maximale sera destinée aux acquéreurs de leur résidence principale […] et au moins 30 % de la flexibilité maximale sera réservée aux primo-accédants ».

Le Haut Conseil de stabilité financière précise par ailleurs que la renégociation de crédit, le rachat ou encore le regroupement de prêts ne sont pas concernés par les mesures restrictives. L’autorité prudentielle invite néanmoins les banques à veiller à ce que ces opérations permettent la réduction du taux d’effort. Au vu des recommandations du HCSF et de la baisse des taux de crédit immobilier, il serait intéressant pour les emprunteurs ayant déjà souscrit un crédit immobilier de renégocier leur contrat.

Les futurs emprunteurs peuvent compter sur l’aide d’un courtier en crédit immobilier pour les aider à définir avec précision leur capacité d’emprunt selon les nouvelles recommandations en vigueur. L’aide d’un courtier est importante dans un projet d’acquisition car elle vous permet en effet de définir avec précision votre enveloppe budgétaire pour mener vos recherches de manière efficace. Le courtier vous accompagne ensuite dans l’obtention de la meilleure offre de financement. Hormis les taux (qui sont déjà très bas), il négocie la modularité du prêt, le report d’échéances ou encore la suppression des IRA (indemnités de remboursement anticipé). Votre courtier s’assure également de votre bonne compréhension de l’offre de prêt et vous accompagne jusqu’au déblocage des fonds.

 

🎉 Quel taux pour mon projet ?

Capacité d'emprunt
Calcul prêt à taux zéro
Calcul frais de notaire
  • Simulation prêt immobilier