ouvrir le menu principal Guide du Crédit mob rechercher
fermer
Baromètres des taux
Credit / Pret > Pret immobilier > Meilleur taux pret immobilier > Taux pret immobilier octobre 2018

Les taux de pret immobilier octobre 2018

Le meilleur taux du moment
1,15
  7 ans 10 ans 15 ans 20 ans 25 ans 30 ans
Tendance
Taux min 0,47 % 0,70 % 0,95 % 1,12 % 1,40 % 1,78 %
Taux moyen 0,95 % 1,10 % 1,35 % 1,60 % 1,85 % 2,90 %
Taux max 2,00 % 2,10 % 2,33 % 2,62 % 2,92 % 3,60 %
  7 ans 10 ans 15 ans
Tendance
Taux min 0,47 % 0,70 % 0,95 %
Taux moyen 0,95 % 1,10 % 1,35 %
Taux max 2,00 % 2,10 % 2,33 %
  20 ans 25 ans 30 ans
Tendance
Taux min 1,12 % 1,40 % 1,78 %
Taux moyen 1,60 % 1,85 % 2,90 %
Taux max 2,62 % 2,92 % 3,60 %

Taux fixes hors assurance relevé le 03/10/2018, comparés par rapport au 04/09/2018

Quel taux pour mon projet ?

Analyse faite au 03-10-2018

Octobre 2018 se profile entre taux bas et décotes

Pas ou peu de changement du côté du taux d'emprunt immobilier qui reste très avantageux pour les emprunteurs ce mois-ci.

Les banques n'ont pas encore rempli leurs objectifs et poursuivent donc leur politique de taux immobiliers attractifs. Résultat ? Très peu de barèmes bancaires en mouvement : certaines proposent des baisses pour des profils présentant de hauts revenus, on constate également quelques hausses pour les profils dits « moyens ». Ainsi, vous empruntez avec un taux de prêt immobilier mini de 1,12% sur 20 ans, peu différent du taux de début 2017.

Si les mouvements sont rares, les décotes sont plus que jamais d'actualité : inutile d'afficher un profil « premium » pour en bénéficier et négocier de façon importante avec les banques.

Voici ce que l'on observe du côté des taux de crédit immobilier mini en ce mois d'octobre :

Voici ce que l'on observe du côté des taux de crédit immobilier moyens :

Rallongement de la durée de prêt : toujours d'actualité ?

On parle souvent du rallongement de la durée de prêt immobilier en ce moment. Est-ce toujours une bonne opération à réaliser ?

Mieux vaut réfléchir à cette question en d'autres termes. En effet, on choisit la durée de son prêt en fonction de critères bien précis : d'abord, en fonction de la capacité d'emprunt, car il faut adapter cet emprunt aux revenus, ce qui fait nécessairement jouer sur la durée du crédit immobilier.

Ensuite, il faut se demander si le bien que l'on acquiert est destiné à être gardé sur le long terme, ou si on envisage plus cet achat comme une étape immobilière : allonger la durée de son emprunt a un coût, il faut donc prendre ce critère en compte.

Un exemple ? Pour un financement de 150 000€, le coût augmente de 57% entre 20 ou 25 ans !

Taxe sur l'assurance prêt immobilier : quelles conséquences pour les emprunteurs ?

Cette nouvelle taxe se profile en effet, et devrait être appliquée sur la part « garantie décès » de la cotisation d'assurance, ce qui représente 60% de cette cotisation. Cette taxe ne devrait être appliquée que sur les nouveaux contrats. Si le coût est répercuté entièrement sur l'emprunteur, celui-ci verra alors une augmentation de l'ordre de 3 à 5€. Côté financier, l'impact sur l'emprunteur demeure donc limité. Mais l'impact psychologique, lui, risque d'être plus important. D'un côté, le gouvernement a permis à l'emprunteur d'avoir un choix plus large d'assurance de prêt immobilier, et de l'autre, nous avons cette taxe qui envoie aujourd'hui un message négatif.

Inflation : est-elle réellement positive pour les emprunteurs ?

Il faut analyser l'ensemble salaires et inflation pour pouvoir répondre à cette question. Ainsi dans les années 70, l'inflation étaient forte et les taux de prêt immobilier élevés, mais les revenus connaissaient une augmentation rapide. Entre 1970 et 1980, selon les chiffres de l'INSEE, le salaire minimum annuel (net de prélèvement) a été multiplié par 4. Ainsi, le rapport entre revenus et mensualité de crédits change, ce qui permet de réduire l'effort du ménage. Ce qui nous montre que l'inflation constitue un atout su les revenus augmentent dans le même temps.

A l'inverse, si les revenus n'augmentent pas de façon suffisante, les ménages seront désolvabilisés par la hausse des taux. Mais l'inflation, dans ce cas, peut avoir un effet à rebours, car moins d'acheteurs sur le marché, cela signifie que les vendeurs seront contraints de baisser leurs prix. L'incertitude se situe sur l'échéance de cet effet levier sur le pouvoir d'achat.

Facebook Twitter Google+ Envoyer par mail
Le meilleur taux pret immobilier
1,15
Comparez les taux actuels
Capacité d'emprunt Calcul prêt à taux zéro Calcul frais de notaire
Simulation prêt immobilier

- Publicité -

Comparaison des offres de prêt immobilier
  • Vous remplissez votre dossier,
  • Nous comparons gratuitement les offres des banques,
  • Vous obtenez les réponses de financement à votre demande !
Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.